Accès rapide :

Ces moments de solitude qui font aussi partie de notre métier

Christophe Le Rigoleur - Thessalonique, Grèce - 17 avril 2014

Partager

Partager

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

Je ne connais pas un seul collègue qui ne fasse ce métier par passion. Elle nous permet d’accepter les contraintes inhérentes à nos fonctions et de dépasser, et puis parfois d’en rire, ces moments où on se sent parfois bien seul. En une quinzaine d’années, j’ai vécu quelques-unes de ces expériences dont je me souviens comme si c’était hier.

La vie d’un diplomate, comme dans tout autre métier, est parfois faite de moments de solitude...

Cueilli à froid

J’ai pris mes fonctions depuis quelques jours à peine, à une époque où l’Institut diplomatique et consulaire (une période de formation à l’attention des nouveaux agents de catégorie A) n’existait pas encore. Autant dire que je débarque dans un monde totalement inconnu. Je m’apprête à partir quand le téléphone sonne.

Le chargé de mission du directeur politique veut connaître la position de la sous-direction géographique sur les amendements au projet de résolution portant renouvellement du mandat de la force des Nations unies à Chypre. Je fais face à trois difficultés. Ma sous-directrice est absente. Mon binôme, plus expérimenté (ce qui n’est pas une performance en soi, vu que je débarque) est en mission. Surtout, je ne saisis pas l’enjeu des amendements par rapport à la version initiale.

Mon interlocuteur se montre pressant. Je lui avoue mon incompétence (que j’espère passagère) et il m’aide finalement à formuler une position : fin d’une montée de stress, mais première d’une longue série…

Une question de t(h)on ?

Premier secrétaire en ambassade, j’ai l’honneur de diriger la délégation française (composée exclusivement de moi-même) à une conférence internationale sur la pêche au thon dans le Pacifique. Croyant me mettre à l’aise, le chef de la délégation japonaise vient me saluer chaleureusement en me demandant si je suis bien son homologue, à savoir le directeur de la pêche au ministère français de l’Agriculture !

Une grande partie des débats me sont étrangers, jusqu’au moment où j’ai l’occasion de mettre en application mes "instructions", à savoir défendre les intérêts des pêcheurs polynésiens. Je déroule mon argumentaire. A peine ai-je terminé de parler que le président de séance demande une suspension. Il veut me parler en tête-à-tête. Il craint que je ne bloque tout accord au nom de nos compatriotes de Polynésie…

Douche écossaise

Douche écossaise

Je suis chargé d’affaires a.i. (par intérim) à l’occasion du 11 novembre. Je suis ému et fier de présider cette cérémonie du souvenir, avec les enfants de l’école française. Peu avant la cérémonie, je suis convoqué par le ministre des Affaires étrangères du pays qui m’annonce que les autorisations de survol accordées à l’armée française, en opération dans le pays voisin, sont annulées avec effet immédiat.

Cet agréable rendez-vous me fait arriver en retard à la cérémonie que je suis censé présider, sous le regard réprobateur d’une partie de l’assistance. L’attaché de défense jubile quant à lui de présider la cérémonie à ma place. Je douche bien vite son enthousiasme en lui chuchotant à l’oreille la dernière nouvelle en date…

Aujourd’hui, avec le recul, tous ces moments de solitude sont de bons souvenirs, de ceux qui bâtissent l’expérience qui permet aussi à un diplomate de savoir faire face à toute situation.

Partager

Partager

4769 vues


Mot-clé :

Commentaires

  • Bonjour
    Je lis
    "Premier secrétaire en ambassade, j’ai l’honneur de diriger la délégation française à une conférence internationale sur la pêche au thon dans le Pacifique….. jusqu’au moment où j’ai l’occasion de mettre en application mes "instructions", à savoir défendre les intérêts des pêcheurs polynésiens. Je déroule mon argumentaire."
    Peut-on connaitre le détail de vos instructions ?
    Merci
    Robert bernut

    2 mai 2014, 01:33, par Bernut Robert

    Répondre à ce message

Publier un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017