Accès rapide :

Le premier représentant officiel de la France à Hong Kong était… américain.

Christian Ramage - Hong Kong - 7 octobre 2014

Partager

Partager

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

Le premier ambassadeur de France en Chine, le baron Alexandre Forth-Rouen, établi à Macao depuis janvier 1848, a observé le rôle croissant de Hong Kong en Extrême-Orient. Il estima vite qu’il devient nécessaire de pouvoir disposer en permanence dans la colonie anglaise d’un agent en mesure de conduire ce travail d’observation. Le choix se portera sur Georges-Louis Haskell, un commerçant… américain.

Hong Kong : un poste d’observatoire idéal

Au début des années 1840, la Compagnie anglaise des Indes orientales s’établit dans l’île de Hong Kong pour y commercer avec la Chine et concurrencer le port chinois de Canton et celui de Macao, possession portugaise depuis le XVIe siècle. L’île est ensuite cédée à l’Angleterre en 1842 par le traité de Nankin, conséquence de la Première guerre de l’Opium.

Le port en eaux profondes de Victoria, au nord de Hong Kong, connaît alors un rapide développement, accaparant le trafic maritime à destination de la Chine mais aussi en provenance de l’Empire du Milieu, qui exporte thé, soieries, porcelaines et "chinoiseries" dont les Occidentaux sont de plus en plus friands.

JPEG - 34.2 ko
L’île de Hong Kong en 1840

Les diplomates français en poste à Canton ou à Macao surveillent de près l’expansion de ce commerce maritime et la montée de l’influence anglaise en Asie. Ils se rendent donc souvent à Hong Kong pour y recenser les navires de toutes nationalités qui relâchent dans le port et pour noter la nature de leurs cargaisons, souvent composées pour les navires anglais de balles d’opium en provenance des Indes.

C’est pour effectuer ce travail d’observation que l’ambassadeur Alexandre Forth-Rouen argumente, dans une lettre envoyée au ministre des Affaires étrangères le 15 juillet 1848, en faveur de la nomination d’un agent consulaire, c’est-à-dire d’un consul honoraire, à Hong Kong :« … en outre, HongKong étant le point d’arrivée et de départ des malles d’Europe, il y aurait grand avantage à ce que notre agent consulaire pût être placé à ce point central de l’arrivée et de l’expédition de la correspondance entre la station navale et le ministère de la Marine et entre le Département des Affaires étrangères, la légation de Canton et l’agence de Shanghai ».

JPEG - 54.8 ko
La lettre de l’ambassadeur Alexandre Forth-Rouen envoyée au ministre des Affaires étrangères (cliquez sur l’image pour l’afficher au format pdf)

"Il a longtemps habité en France et parle parfaitement bien le français"

Le choix du premier agent consulaire de la France à Hong Kong, justifié par Forth-Rouen dans une dépêche du 21juin1849, se porte sur Georges-Louis Haskell :

« Sujet américain et associé d’une des premières maisons américaines de HongKong, il a longtemps habité en France et parle parfaitement bien le français. Nous avons deux petits commerçants français établis dans la colonie anglaise, mais aucun d’entre eux n’était en mesure d’être revêtu d’un caractère officiel. »

Intéressante précision, qui montre qu’une dizaine d’années après la fondation de Hong Kong, deux marchands français y sont déjà installés. Mais Forth-Rouen estime qu’il leur manque les qualités recherchées chez un agent consulaire. En d’autres termes et en langage moins diplomatique, cela signifie que ces deux marchands sont sans doute des petites crapules...

Georges-Louis Haskell, lui, est employé par deux maisons de commerce américaines établies à HongKong. La première est la compagnie de courtage maritime Williams Anthon Cie, « comptée à HongKong parmi les plus respectables et ses membres y sont individuellement fort considérés ». La deuxième maison de commerce pour laquelle travaille Georges-Louis Haskell porte le nom de Bush Cie.

Le 26 août 1849, le ministère des Affaires étrangères, suivant les arguments du baron Forth-Rouen, nomme Georges-Louis Haskell, citoyen américain, premier représentant officiel de la France à HongKong. Il exerce cette fonction pendant sept ans, puis quitte HongKong en octobre1856 pour s’établir à Singapour. Plusieurs agents consulaires se succèdent ensuite à HongKong jusqu’en 1862, année de l’ouverture du consulat de France à HongKong et Macao et de l’arrivée du premier consul de carrière, Ernest-Napoléon Godeaux.

JPEG - 622.9 ko
Une carte de Hong-Kong en 1841, par Edward Belcher

Partager

Partager

2992 vues


Mot-clé :

Commentaires

  • Très intéressant article !
    Une transcription du corps du document, hors cotes et annotations :

    Page 1 :
    « Victoria, Hongkong
    9th August 1849

    My Lord,

    Baron Forth-Rouen, the Minister Plenipotentiary of the French Republic in China having requested me to allow Mr George Lewis Haskell, an American Citizen, to act as French Vice-Consul at this Colony, until an application can be made by the French Government to that of Her Majesty to this effect, and an Exequatur from the British Government be obtained, I »…

    Page 2 :
    …« have consented to recognize Mr Haskell in this Capacity as a temporary measure, until the necessary steps can be taken in Europe for his final recognition, which measure I trust will meet with your Lordship’s approval.

    I have the honor to be,
    With the highest Respect,
    Your Lordship’s
    Most obedient
    Humble Servant
    (Illisible) »

    Toute une époque !

    Le signataire est probablement Sir Samuel Bonham, gouverneur de Hong Kong de 1848 à 1854 d’après une encyclopédie en ligne bien connue.

    Le tampon en haut de la page 1 indique « RECEIVED C.D. OCT 31 1849 », tandis que les lignes verticales au bas de la page 2 contiennent la phrase « refer to the Foreign Office, 31 Octr /49 ». Un peu plus de deux mois et demi entre Hong Kong et Londres, ça laisse un peu rêveur...

    8 octobre 2014, 18:04, par Marsupilami

    Répondre à ce message

Publier un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017