Accès rapide :

Ma nuit en Sibérie avec les vétérans de la guerre de Corée

Vincent Sciama - Novossibirsk - 9 juillet 2014

Partager

Partager

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

"Cela vous dirait de partir en Corée la semaine prochaine ? Une délégation des anciens du Bataillon français de l’ONU s’y rend, pour un voyage commémoratif" me propose mon sous-directeur un matin de décembre 2008.

Rédacteur chargé de la péninsule coréenne, j’étais sollicité depuis plusieurs mois et comme beaucoup de mes collègues, par la Présidence française de l’Union européenne, au titre du suivi des relations euro-chinoises. Sans doute mon sous-directeur voulait récompenser le travail fourni en offrant une possibilité de s’évader du mécano européen.

Voyage de mémoire

Rendez-vous est donc pris à Orly trois jours plus tard où je rejoins à l’aube la délégation conduite par le Secrétaire d’Etat aux Anciens combattants. Dans un joyeux tumulte, se retrouvent une cinquantaine des anciens ayant composé le Bataillon français de l’ONU lors de la guerre de Corée, plusieurs députés membres du Groupe d’amitié France-Corée ainsi que son président. Partis en 1950 avec quelques centaines de volontaires, l’effectif du Bataillon français de l’ONU comptera, par roulements, plus de 3 400 Français, qui prirent part à des combats décisifs (dont Chipyong-Ni, Crève-Cœur, Arrow Head). 269 volontaires français et 18 Coréens intégrés au Bataillon furent tués, 1 350 blessés, et plusieurs dizaines d’entre eux furent prisonniers de guerre ou portés disparus.

Le voyage en Corée du Sud, avec l’aide de l’ambassade de France, célébrait les 55 ans de cet engagement et permit aux anciens combattants et à leurs proches de revisiter certains lieux de mémoire. Ce fut aussi l’occasion de livrer leurs souvenirs à la jeune génération, en liaison avec le lycée français de Séoul. Pour des personnes ayant dépassé les 70 ou même 80 ans, je trouvais ces voyageurs très en forme et enthousiastes, alors que pour certains d’entre eux, c’était la première fois qu’ils revenaient en Corée.

Insigne du Bataillon français de l’ONU en Corée
(source : Armée de Terre - Collection personnelle)

Une étape imprévue en Sibérie

Après des entretiens officiels et une visite à Panmunjon, symbole de l’armistice de 1953, la délégation revint comme elle était venue, par le vol spécialement affrété de l’armée de l’air. Mais à l’étape à Novossibirsk à 2h du matin, l’avion présenta une fuite de carburant, qui nous cloua au sol. Les vétérans furent patients… très patients dans le petit centre commercial de l’aéroport, jusqu’au moment où on nous informa que les contrôleurs techniques avaient interdit de poursuivre sur ce vol. Il fallait attendre le prochain avion vers Paris qui dans tous les cas n’arriverait pas avant le lendemain. Il faut reconnaître que les députés accompagnant les anciens combattants firent preuve d’une grande solidarité, et alors que le Secrétaire d’Etat était parti de toute urgence pour régler la situation à Moscou via un autre vol, insistèrent pour rester auprès d’eux dans l’inconfort d’une salle mal chauffée où il n’y avait rien à part un peu de thé.

Les anciens du Bataillon, leurs proches, tout le monde passa donc une nuit – courte – dans un hôtel à Novossibirsk, par -30 degrés dehors. Je crois qu’ils n’étaient pas fâchés de prolonger l’aventure pour un moment de plus ensemble. Je partageais ma chambre avec le collaborateur d’un député, et quand nous nous sommes recroisés quelques années plus tard à Singapour quand je travaillais à l’ambassade, nous avons spontanément évoqué cette anecdote. La diplomatie, c’est en effet aussi la conscience d’une histoire dont vous êtes le dépositaire, parfois le témoin, mais aussi l’imprévu, et des expériences humaines qui vous enrichissent.

En savoir plus

En savoir plus sur le Bataillon français de l’ONU sur le site du ministère de la Défense

Partager

Partager

3434 vues


Mots-clés :

Publier un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017